Les Shadoks - Cours de calcul

Quand il n'y a pas de Shadok, on dit GA et on écrit: O

Quand il y a un Shadok de plus, on dit BU et on écrit: I

Quand il y a encore un Shadok, on dit ZO et on écrit: L

Et quand il y en a encore un autre, on dit MEU et on écrit: /\

Tout le monde applaudissait très fort et trouvait ça génial sauf le Devin Plombier qui disait qu'on n'avait pas idée d'inculquer à des enfants des bêtises pareilles et que Shadoko, il fallait le condamner. Il fut très applaudi aussi. Les mathématiques, cela les intéressait, bien sûr, mais brûler le professeur, c'ˇtait intéressant aussi, faut dire. Il fut décidé à l'unanimité qu'on le laisserait parler et qu'on le brûlerait après, à la récréation.

Répétez avec moi: MEU ZO BU GA... GA BU ZO MEU.

- Et après? ricanait le Plombier.

- Si je mets un Shadok en plus, évidemment, je n'ai plus assez de mots pour les compter, alors c'est très simple: on les jette dans une poubelle, et je dis que j'ai BU poubelles. Et pour ne pas confondre avec le BU du début, je dis qu'il n'y a pas de Shadok à côté de la poubelle et j'écris BU GA. BU Shadok à côté de la poubelle: BU BU. Un autre: BU ZO. Encore un autre: BU MEU. On continue. ZO poubelles et pas de Shadok à côté: ZO GA... Etc. MEU poubelles et MEU Shadoks à côté: MEU MEU. Arrivé là,, si je mets un Shadok en plus, il me faut une autre poubelle. Mais comme je n'ai plus de mots pour compter les poubelles, je m'en débarrasse en les jetant dans une grande poubelle. J'écris BU grande poubelle avec pas de petite poubelle et pas de Shadok à côté: BU GA GA. Et on continue... BU GA BU, BU GA ZO... MEU MEU ZO, MEU MEU MEU. Quand on arrive là et qu'on a trop de grandes poubelles pour pouvoir les compter, eh bien, on les met dans une super-poubelle, on écrit BU GA GA GA, et on continue. Mais le Devin Plombier criait que tout ça c'était pas clair. Qu'on allait écrire un nombre, là, sur la pancarte et que si demain les écoliers n'avaient pas trouvé combien de Shadoks ¨a faisait, eh bien, on le brûlerait jusqu'au bout, le Professeur.